banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Alexandre: 215 000 €
Rachat crédit Propriétaire
à 22:39 le 06/03/2017
Elisabeth: 5 000 €
Rachat crédit Locataire
à 22:33 le 06/03/2017
Ghislaine: 20 000 €
Rachat crédit Propriétaire
à 22:11 le 06/03/2017
Rudinger: 11 000 €
Rachat crédit Locataire
à 22:01 le 06/03/2017





simulation en ligne


Accueil > Les paiements pour FICP



Les moyens de paiements pour les fichés FICP

les moyens de paiement

Le fichage bancaire est à l’origine de diverses restrictions financières et obtenir de nouveaux crédits reste difficile pour les personnes FICP. En effet, les organismes de prêt et banques traditionnelles bénéficient d’un droit de refus quant à toute demande de crédit émise par les FICP. Cela étant, être fiché à la banque de France n’est pas une finalité en soi. D’ailleurs, il n’est pas à rappeler qu’il existe quelques solutions qui permettent à tout un chacun se retrouvant dans une telle situation de bénéficier de conditions budgétaires relativement confortables, notamment en matière de paiement.

Les cartes de paiement pour FICP

D’une manière générale, les FICP peuvent souscrire à un nouveau crédit auprès des établissements financiers situés à l’étranger. Et pour cause le fichage bancaire ne concerne que les banques et les organismes de prêt français, et l’interdiction ne s’applique pas au-delà des frontières. Il devient alors possible d’effectuer des règlements via un compte étranger.De plus, ces établissements financiers étrangers peuvent délivrer aux FICP des cartes de paiement valables sur le territoire français. La délivrance de ce type de cartes de paiement international ne prend généralement pas en compte la solvabilité de l’interdit bancaire. Seuls une pièce d’identité et un justificatif de domicile sont requis pour leur obtention, lesquelles restent personnalisées avec le nom et un numéro personnel du titulaire comme toute autre carte bancaire. Et en tant que telles, ces cartes de paiement ouvrent à des achats et à des retraits d’argent chez des distributeurs affiliés. Elles offrent également la possibilité d’effectuer un retrait, un paiement, voire des virements de cartes à cartes.Néanmoins, elles n’incluent pas une autorisation de découvert, compte tenu de la situation financière antérieure de leur titulaire d’une part et du fait qu’elles ne sont pas assimilées à des cartes de crédit d’autre part. Pour alimenter ces cartes de paiement, il est alors du devoir du souscripteur de gérer et d’approvisionner son compte en fonction de ses besoins et de ses impératifs financiers. Et en tant que carte de paiement prépayé, celle-ci évite par ailleurs le surendettement déjà déclaré de son titulaire.Destinées aux personnes en situation d’interdiction bancaire, citons des cartes de paiement de type Yunacard, PCS, Mastercard, Toneofirst, etc. disponibles sur le marché. Si elles sont payantes, elles offrent en revanche l’avantage d’être plus faciles à gérer. De plus, elles évitent de devoir se déplacer avec un maximum de liquides sur soi à chaque fois que l’on doit effectuer des paiements plus ou moins importants. L’objectif de confidentialité et de sécurité persiste d’ailleurs avec ce type de cartes de paiement.

Des formules de paiement mieux ajustées au besoin du FICP

Les personnes qui se retrouvent en situation d’interdiction bancaire ont le droit de bénéficier d’une meilleure gestion de leur budget, au même titre que les titulaires de compte solvables. Ainsi si rien n’oblige les banques à accepter de nouveaux clients – FICP ou non – elles ont, en revanche, tout intérêt à informer le souscripteur quant à l’état de l’ouverture ou non de leur compte. Autrement, des sanctions règlementaires pourront être appliquées à leur égard en cas de saisine de la Banque de France. Par conséquent si vous vous retrouvez en situation financière délicate – notamment dans le cadre d’un fichage bancaire – il vous est toujours possible de garder votre compte bancaire ou d’ouvrir un autre, à la différence près que vous ne pouviez pas effectuer une demande de crédit. L’idée est ici de pouvoir gérer votre budget, grâce à des formules d’épargne et ainsi éviter que la situation de surendettement ne s’aggrave qu’elle le soit déjà. De plus, les paiements effectués depuis votre compte restent possibles et faciles, à la différence près qu’il vous faut l’approvisionner avant toute utilisation. À part les banques et les établissements de prêt, il est également possible d’effectuer des paiements, voire souscrire à une nouvelle dette, en optant pour les formules de microcrédit. Ici, l’objectif est de bénéficier d’un montant minime pour pouvoir effectuer des paiements obligatoires, tels que des frais de garage pour la réparation de votre voiture ou pour régler vos mensualités à l’EDF.Quoi qu’il en soit, de telles formules de paiement visent à ne pas trop exclure les FICP du système au regard de leur situation budgétaire. Cela reste très avantageux du fait qu’un tel fichage détient un délai de validité non moindre, soit de 5 ans, sauf bien entendu les cas où la situation est régularisée entre temps.



simulation en ligne