banniere

DERNIÈRES SIMULATIONS RÉALISÉES

Alexandre: 215 000 €
Rachat crédit Propriétaire
à 22:39 le 06/03/2017
Elisabeth: 5 000 €
Rachat crédit Locataire
à 22:33 le 06/03/2017
Ghislaine: 20 000 €
Rachat crédit Propriétaire
à 22:11 le 06/03/2017
Rudinger: 11 000 €
Rachat crédit Locataire
à 22:01 le 06/03/2017





simulation en ligne


Accueil > Rachat de crédit FICP



Rachat de crédit pour FICP

rachat de credit ficp

L’inscription au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) est un phénomène handicapant financièrement. Néanmoins, il persiste des solutions financières qui aident à vivre plus sereinement cette situation. Cela concerne notamment le rachat de crédit pour FICP.

Surendettement et rachat de crédit FICP, une relation de cause à effet

D’un côté, le contexte économique actuel a considérablement affecté le budget des ménages. Les revenus des familles sont en baisse constante compte tenu de la crise économique, à l’origine du chômage et de l’absence d’emploi. De l’autre, le système de consommation fortement relayé par les médias et dans lequel nous évoluons quotidiennement présente des répercussions importantes sur l’endettement des foyers. Nous sommes en effet incités à dépenser plus que l’on gagne, d’autant que les formules de crédit sont plus souples qu’auparavant. Si à cela s’ajoute l’inflation immobilière dont les locataires sont victimes, les revenus du ménage ne parviennent tout simplement pas à couvrir les dépenses mensuelles. Avec les mensualités à honorer, il devient difficile, voire impossible, de maîtriser le budget du ménage, et de profiter d’un pouvoir d’achat correct. C’est la raison pour laquelle le surendettement n’est plus une situation marginale auprès des contribuables français. De même, l’inscription au FICP est généralement inévitable seulement à l’issue de deux mensualités consécutives impayées ou en cas de découverts non régularisés, par exemple. Malheureusement, une telle mesure paralyse à son tour le budget du ménage. S’il s’agit d’une solution destinée à stopper l’aggravation du surendettement des familles, les intéressées se doivent néanmoins de traverser cette période (maximum d’une durée de 5 ans) avec les moyens du bord à moins qu’elles parviennent à régler entre temps leur situation. Le surendettement étant un problème d’ordre financier, il convient alors de trouver une solution d’ordre financier. Tel est le cas du rachat de crédit pour FICP. Ici, l’idée est celle de proposer aux fichés bancaires des formules de prêt personnalisées et adaptées à leurs besoins et à leurs situations. Si sur le principe les FICP sont interdits de crédits, négocier une restructuration budgétaire est alors une option non négligeable pour rembourser les impayés et ainsi faire face à l’accumulation de crédits. D’ailleurs, le rachat de prêt est bien plus une rationalisation des engagements financiers que d’un moyen pour échapper aux dettes.

Le rachat de crédit : solution ou nouvel engagement ?

Le regroupement de prêts est une formule de prêt. Par conséquent, il apporte de nouvelles dettes au ménage, d’un montant aussi important, voire plus, que celles déjà contractées antérieurement. En d’autres termes, les crédits cumulés jusqu’alors ne sont pas supprimés, mais prennent tout simplement une nouvelle forme. De plus, le rachat de crédit peut engager comme caution et garantie des biens personnels du souscripteur, lesquels peuvent ne pas avoir été greffés aux crédits antérieurs. En tant que formule de refinancement, cet outil budgétaire est un engagement, au même titre que les crédits. On peut alors se demander si dans ces cas, souscrire à un rachat de prêt est réellement une solution si l’on est interdit de crédit. Il est possible de répondre par l’affirmatif quand on tient en compte les conditions de remboursement offertes par le système de rachat. En effet, il convient de signaler que cette solution budgétaire permet de réduire les mensualités à l’issue d’un regroupement des crédits. Améliorer le pouvoir d’achat du ménage, financer de nouveaux projets, et réaliser des épargnes deviennent alors réalisables pour les FICP, et ce, malgré leur situation. Ayant pour objectif d’assainir le budget du ménage, le rachat de crédit permet de rembourser les crédits multiples ainsi que les découverts bancaires liés au surendettement. En tant que prêt de substitution, le regroupement évite à l’emprunteur de jongler avec ses multiples créanciers et mensualités. Grâce au système de rachat, les économies du ménage peuvent par ailleurs respirer. Cela est particulièrement bénéfique pour les personnes faisant l’objet d’un fichage bancaire du fait qu’il leur est difficile d’obtenir de nouveaux prêts et par conséquent, de disposer d’une somme conséquente pour pouvoir financer de nouveaux projets. Or bien souvent, elles ont été victimes des circonstances de la vie, lesquelles les ont conduites vers une situation de malendettement. Cela concerne notamment les chômeurs, les divorcés, les victimes d’un arrêt professionnel d’ordre médical, les veufs, les seniors qui n’ont pas pu réaliser des épargnes, etc.

Le rachat de prêt offre des avantages non négligeables sur le court terme, car il permet une meilleure gestion du budget du ménage. Sur le court et le moyen terme, les mensualités réduites à la baisse laissent un reste à vivre correct, lequel lui évite de descendre au-dessous d’un seuil de pauvreté non tolérable. Sur le long terme, cette restructuration budgétaire permet de faire bénéficier d’une position financière plus sereine. Ainsi, il devient possible de réaliser certains projets jusqu’alors jugés irréalisables, surtout si l’on se trouve derrière la ligne des débiteurs ayant déjà connu une incidence de paiement. Vous offrir une piscine, une nouvelle voiture, une maison, des vacances inoubliables, un mariage de rêve… vous pouvez alors envisager de tels financements si vous parvenez à régler le retard de paiement de vos impayés en optant pour le regroupement de dettes. De plus, il est souvent constaté que malgré un défichage à la Banque de France, les anciens FICP bénéficient rarement de nouveaux prêts auprès de leur banque. Leurs demandes de crédit sont difficilement accordées au regard de leur situation antérieure, du seul fait que la loi n’oblige pas les établissements financiers à motiver leur refus de prêt. Par conséquent, le rachat de crédit peut intervenir comme une solution d’anticipation financière afin d’éviter une classification défavorable du souscripteur à chaque fois qu’il aspire à conclure un emprunt. Bien entendu, il convient néanmoins de remplir les critères de solvabilité requis par les intermédiaires en opération de banque (IOB) afin de mettre toutes les chances de votre côté lors d’une demande de rachat de crédit. Des éléments comme votre situation matrimoniale, votre âge, votre profession, votre mode de logement (locataire, ou propriétaire), l’état de vos biens et surtout votre bonne foi sont autant de facteurs déterminants dans l’obtention d’un tel prêt.

Le rachat de prêt pour FICP : une situation, une formule

Une inscription au Fichier des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers est une situation qui peut affecter lourdement le budget du ménage. Être interdit de crédit paralyse dans ce système où le crédit est partie intégrante du quotidien. C’est la raison pour laquelle le rachat de prêt se décline en diverses formules afin de répondre au mieux aux besoins et aux situations financières du souscripteur. D’une manière générale lors d’une demande de rachat, la restructuration budgétaire tient en compte le mode de logement du demandeur. Ainsi on distingue les offres selon que ce dernier soit propriétaire ou locataire de son logement. Et pour cause, le fait d’avoir ou non un bien immobilier influence considérablement sur la décision de l’établissement financier à accorder ou non un dossier de regroupement de crédits. D’ailleurs, il a été remarqué que certains IOB accordent une demande de rachat de crédit émise par un FICP, sous réserve que celui-ci soit propriétaire d’une résidence, que celle-ci soit utilisée comme logement principal, secondaire ou locatif. En tant que propriétaire d’un bien immeuble, celui-ci dispose alors en sa faveur d’une garantie appréciable par l’organisme de prêt. Néanmoins, cela ne veut pas dire que les locataires ne pourront pas bénéficier d’une telle solution budgétaire lorsqu’ils se trouvent dans le rouge niveau financier. Il existe en effet des institutions financières qui daignent s’intéresser aux dossiers de rachat émis par des locataires FICP. Si vous faites partie de ces cas, sachez que parfois lors d’une simulation de prêt, il convient seulement de démontrer engagement à rembourser vos nouvelles dettes pour voir votre demande accordée. Des éléments tels qu’un revenu confortable, une sécurité d’emploi (CDI, fonctionnaire, etc.), des biens pouvant être considérés comme caution (voiture, etc.) peuvent jouer en votre faveur. Parfois même, un rachat de crédit CDD et intérim peut être accordé à un FICP, sous la seule réserve qu’il affiche sa bonne foi à honorer les nouvelles mensualités générées par l’offre de refinancement.

Comme le rachat de crédit vise à résoudre un endettement important, il peut se décliner en différentes formules en regard du type de dettes contractées. Pour éviter un défaut immédiat de paiement relatif à un découvert bancaire, une dette sociale ou fiscale, un prêt personnel, un crédit renouvelable, une dette familiale, etc., il convient de procéder à un rachat de crédits à la consommation. L’offre de restructuration permet alors de regrouper tous les crédits du souscripteur en un seul, afin de ne lui laisser qu’une seule mensualité de substitution avec un taux d’intérêt réduit, un montant revu à la baisse, et un délai de remboursement rallongé. De plus, celui-ci pourra bénéficier d’une trésorerie complémentaire sans avoir à fournir dans certains cas de justificatifs. Ce faisant, il pourra améliorer son pouvoir d’achat tout en ayant la certitude d’honorer ses mensualités en fonction de ses revenus et de sa situation financière actuelle.

Pour les propriétaires, le rachat peut prendre la forme d’un regroupement de prêts immobiliers ou de crédit hypothécaire. Le bien immobilier devient alors une garantie quant au remboursement au titre d’une hypothèque, à moins que le prêt ne soit cautionné par une société de cautionnement. Mais là encore, la méthode budgétaire est la même que pour un regroupement de crédits pour locataires. Cela consiste en effet à regrouper l’ensemble des dettes encourues en une seule, en profitant d’un taux unique et en ayant comme interlocuteur un seul créancier : l’organisme de rachat. La seule différence réside dans le fait que le remboursement tiendra en compte les prêts immobiliers (liés à l’acquisition d’une maison ou à la réalisation de travaux de construction, d’aménagement, etc.) d’un côté et tous les autres prêts de l’autre (crédit à la consommation, prêt personnel et familial, crédit revolving, etc.). De plus, il sera possible de bénéficier d’une enveloppe de trésorerie complémentaire, d’un montant plus conséquent que celui offert par les formules de rachat à la consommation.

Un rachat de prêt, pour faire face à ses dettes plus sereinement

Le rachat de prêt, expliqué par un exemple concret… Cette superbe maison vous avait tapé dans l’œil… Voilà quelques années que vous vous y êtes établi. Désireux d’acquérir du nouveau mobilier intérieur, un canapé en cuir et un écran HD, pour profiter pleinement de votre habitat vous avez pris des prêts. En plus de cela, votre ancienne voiture rencontrait des problèmes. Plutôt que de la faire réparer, vous prenez la décision d’en acheter une nouvelle.



Rachat de crédit pour propriétaire
rachat de credit proprietaire Les propriétaires au ça se particulier qu'ils possèdent un ou plusieurs biens immobiliers qu'ils peuvent mettre en garantie hypothécaire pour assurer le remboursement de la somme emprunté sous la condition que son bien soit saisit pour rembourser la dette acquise. Cette garantie de solvabilité est très rassurante quant à la décision d'obtenir le rachat de prêt demandé.
En savoir plus >>

Rachat de crédit pour locataire
rachat de credit locataire Les locataires fichés FICP ont du mal à trouver un financement car ils n'ont le plus souvent pas de garantie solide à apporter, leur revenu n'est le plus souvent pas très élevé, et souvent célibataire sans coemprunteur. Cette situation rend difficile l'obtention du rachat de leurs crédits. Cependant des garanties existent et elles permettent une solution durable au défichage bancaire.
En savoir plus >>



simulation en ligne